Formations voiture

Le permis B

Il permet de conduire les véhicules automobiles :

  • ayant un poids total autorisé en charge (PTAC) qui n’excède pas 3.5 tonnes.
  • affectés au transport de personnes ou de marchandises
  • conçus et construits pour le transport de huit passagers au maximum non compris le conducteur

Peuvent également être conduits les véhicules mentionnés précédemment, attelés d’une remorque lorsque le poids total autorisé en charge (PTAC) de la remorque est inférieur ou égal à 750 kilogrammes.

Les mêmes véhicules peuvent être attelés d’une remorque lorsque le poids total autorisé en charge (PTAC) de la remorque est supérieur à 750 kilogrammes, sous réserve que la somme des poids totaux autorisés en charge (PTAC) du véhicule tracteur et de la remorque de l’ensemble n’excède pas 4 250 kilogrammes.

La formation initiale obligatoire en « boîte de vitesse manuelle » est d’une durée minimale de 20h.

Le permis B limité aux véhicules équipés d’une boîte de vitesses automatique :

La formation initiale obligatoire en « boîte de vitesse automatique » est d’une durée minimale de 13h.

Depuis le 1er janvier 2017, les titulaires du permis B limité aux véhicules équipés d’une boîte de vitesses automatique peuvent conduire un véhicule en boîte manuelle de même catégorie à condition de suivre une formation de 7 heures. Cette mesure s’applique aux personnes qui conduisent des voitures « automatiques » pour des raisons non médicales.

Cette formation remplace la procédure de régularisation consistant à repasser l’examen de conduite devant un inspecteur, chargé de vérifier l’aptitude du conducteur à utiliser efficacement les commandes d’un véhicule à boîte manuelle.

> > Voir l’article 1er de l’arrêté du 14 octobre 2016 relatif à la formation des titulaires de la catégorie B du permis de conduire limité aux véhicules équipés d’une boîte de vitesses automatique pour des raisons non médicales en vue de conduire des véhicules à boîte manuelle relevant de cette même catégorie.

Attention, pour les conducteurs de véhicules équipés d’une boîte de vitesses automatique pour des raisons médicales, par exemple suite à un handicap, ainsi que les titulaires des autres catégories de permis de conduire, rien ne change. Il s restent soumis à la procédure de régularisation par l’expert pour la levée de la restriction.

Enjeux, déroulement & conditions de passage aux épreuves

Programme de formation « B »

Programme de formation B « en accéléré »

Programme de formation « boîte automatique »

Programme de formation « boîte automatique » en accéléré

Passerelle « boîte automatique » vers B

L’apprentissage anticipé de la conduite (AAC)

Pour s’inscrire à l’Apprentissage anticipé de la conduite en école de conduite, il faut :

  • être âgé de 15 ans ou plus ;
  • avoir l’accord de son représentant légal et de l’assureur du véhicule

Quelles sont les conditions à respecter pour partir en conduite accompagnée ?

  • avoir réussi le code de la route
  • avoir suivi une formation pratique de 20 heures minimum avec un enseignant de l’école de conduite
  • avoir bénéficié d’une évaluation favorable de la part de son enseignant de la conduite et de la sécurité routière qui se matérialise par la remise de l’attestation de fin de formation

Quels sont les avantages d’obtenir son permis par la filière de la conduite accompagnée ?

Les avantages sont les suivants :

  • de réduire la période probatoire du permis à 2 ans au lieu de 3 (les nouveaux titulaires du permis de conduire disposent de 6 points sur leur permis et doivent attendre deux ans sans infraction avant d’en obtenir 12)
  • de commencer la formation initiale en école de conduite (code et conduite) dès 15 ans
  • d’acquérir de l’expérience de conduite
  • de passer l’épreuve du permis de conduire à 17 ans et demi. En revanche, il n’est possible de conduire seul qu’à partir de 18 ans
  • d’augmenter sensiblement ses chances de réussite à l’examen du permis de conduire : 74% de chances de l’obtenir dès la première fois contre 55% par la voie de l’apprentissage traditionnel
  • souvent d’obtenir un tarif préférentiel sur son assurance « jeune conducteur ».

Quelles sont les conditions à respecter pour être accompagnateur ?

  • être titulaire du permis B (permis automobile) depuis au moins cinq ans sans interruption
  • avoir obtenu l’accord de son assureur
  • être mentionné dans le contrat signé avec l’école de conduite

Il est possible d’avoir plusieurs accompagnateurs, également hors du cadre familial.

Comment se déroule la conduite accompagnée à la suite de la formation initiale ?

La conduite avec l’accompagnateur se déroule sur une durée d’au moins un an et une distance parcourue de 3 000 km minimum.
Cette période débute par un rendez-vous préalable et est ponctuée de deux rendez-vous pédagogiques obligatoires.

  • Le rendez-vous préalable a lieu en présence de l’enseignant et du futur accompagnateur, au moment où l’enseignant estime que l’élève est prêt à conduire avec son accompagnateur. L’enseignant dispense alors ses conseils aux deux parties pour bien commencer la période de conduite accompagnée.
  • Le 1er rendez-vous pédagogique a lieu entre quatre et six mois après la date de délivrance de l’attestation de fin de formation initiale. C’est généralement un rendez-vous collectif avec d’autres élèves et leurs accompagnateurs.
  • Le 2e rendez-vous pédagogique a lieu après 3 000 km parcourus.

Lors de ces rendez-vous pédagogiques, animés par un enseignant de la conduite, les élèves sont invités à échanger sur leurs premières expériences et sur des thèmes de sécurité routière. Une phase de conduite est également prévue pour mesurer les progrès réalisés par l’élève et apporter les conseils nécessaires pour continuer la conduite accompagnée dans de bonnes conditions.

Programme de formation « AAC »

Valorisation de la formation « AAC,CS ,… »

La conduite supervisée

La conduite supervisée permet :

  • D’acquérir de l’expérience de conduite à moindre coût pour compléter sa formation initiale et, en cas d’échec à l’examen pratique, d’améliorer ses acquis en attendant de le repasser ; 
  • D’augmenter sensiblement ses chances de réussite à l’examen du permis de conduire

Elle peut être mise en place à l’inscription, en cours de formation ou après un échec à l’examen du permis de conduire.

Prérequis :

  • L’âge minimum est de 18 ans.
  • Savoir lire et écrire la langue française.
  • Être titulaire de l’ASSR2 ou l’ASR.
  • Le minimum légal d’heures de conduite obligatoires est de 20 heures.
  • Passer l’épreuve théorique du code la route si le dernier permis obtenu date de plus de cinq ans.
  • Avoir bénéficié d’une évaluation favorable de la part de son enseignant de la conduite et de la sécurité routière.
  • L’accompagnateur devra être titulaire du permis B depuis au moins 5 ans sans interruption ; avoir obtenu l’accord de son assureur ; être mentionné dans le contrat de l’auto-école. Il est possible d’avoir plusieurs accompagnateurs, même hors cadre familiale.

Programme de formation « C.S »

Formation post-permis

La formation complémentaire est destinée à renforcer les compétences acquises par les conducteurs, repose sur une démarche volontaire et entraîne une réduction de la période probatoire.

L’objectif est de :

– susciter chez les conducteurs novices un processus de réflexion sur leurs comportements au volant et leur perception des risques au moment où ils acquièrent de l’expérience.

Prérequis :

– les usagers ne doivent avoir commis, durant la période probatoire, aucune infraction ayant donné lieu à retrait de points ou ayant entraîné une mesure de restriction ou de suspension du droit de conduire.

– La formation doit avoir été suivie entre le sixième et le douzième mois après l’obtention d’un premier permis de conduire. – la formation s’adresse exclusivement aux titulaires d’un premier permis de conduire (A1, A2, B1 ou B).

Durée de la formation : 7 heures

Programme de formation post-permis

[parcours de formation]